LA ROBE DE MARIÉE DES ANNÉES 20 À AUJOURD’HUI

LA ROBE DE MARIÉE DES ANNÉES 20 À AUJOURD’HUI

Je vous avais déjà présenté l’histoire de la couleur de la robe de mariée. Nous nous sommes arrêtées à la reine Victoria qui avait définitivement instauré la tradition de la robe blanche. Mais comment a-t-elle évolué ? 

Les années 20, les années folles 

C’est une décennie de folle joie de vivre, qui tente d’oublier les  sombres années de guerre. Les femmes revendiquent leur liberté après avoir remplacé les hommes au travail, partis au front. On fait place à la liberté du corps et des mouvements, les jupes raccourcissent, les motifs géométriques inspirés du cubisme fleurissent. La robe de mariée est soit courte, surnommée Charleston, soit longue et fluide, mais toujours droite et taille basse. Ses bretelles sont souvent larges et son décolleté est droit lui aussi. De longs gants ainsi qu’un sautoir de perles viennent compléter la tenue. Quand la mariée arbore un voile, il est très long et noué autour de la tête.

La robe de mariée 1930 est plus traditionnelle, estompée par la fin des années folles : plus longue, à mi-mollet, elle marque davantage la taille sans pour autant mouler. Les décolletés devant et dans le dos sont en V ou carrés, mais toujours sages. La traine est remplacée par un long voile. Le satin est le tissu de référence. Raffinées, les robes sont imaginées pour être reportées, souvent sous forme d’ensemble de cérémonie ou de robe du soir.

La dèche en 1940

Les restrictions qu’impose la guerre ne permettent pas à la mode de créer des nouvelles tendances. Les grandes maisons de haute couture comme Chanel ferment leurs portes. Les premiers tickets de rationnement apparaissent en 1941 et concernent dans un premier temps l’achat de produits textiles. La zone occupée connaît une pénurie de vêtement, les collections de 1939 dominent la mode des années 40 pendant la guerre. Pour faire face aux restrictions de la guerre, les femmes adaptent leurs tenues à leur rythme de vies. Les robes de mariées ont épaules larges, elles sont raccourcies, à la taille serrée et ceinturée, et à manches ballon. 

Après la pénurie de tissus de la Seconde Guerre mondiale, la prospérité grandissante de la société et les plus faibles coûts de production de vêtements, la robe de mariée blanche à usage unique revient en formant une partie intégrante de la cérémonie de mariage. 

Années 50 - robe Christian Dior,  stars d’Hollywood, et Grace Kelly

Dans les années 1950, la robe de mariée devient le symbole de clôture de défilé dans la haute couture, grâce à Christian Dior. C'est un honneur pour la mannequin de la porter, preuve de notoriété et d’influence ! Les femmes fleurs, inventées par Christian Dior, ont la taille bien marquée, avec une jupe en corolle (d’où leur nom de femme fleur!), qui utilisent beaucoup de tissu, loin des pénuries de la guerre. 

A Hollywood, les mariages des stars sont largement diffusés par la presse et la télévision, avec une rapidité inédite. Les robes immaculées des stars ont définitivement ancré l’idée que le mariage exigeait une robe blanche.

En 1956, la robe de Grace Kelly, faite de dentelle, soie, perles, et tulle inspirera la mode nuptiale durant des décennies. Grace Kelly dans sa robe de mariée reste aujourd’hui encore une icône !

Les années 60/70 - Peace love et rock and roll !

Durant les années 1960, les mariées commencent à changer leur code vestimentaire pour tendre à plus de liberté. La robe de mariée est longue, en matière plus légère et les accessoires sont réduits à la simple couronne de fleurs dans les cheveux. André Courrèges raccourcit les jupes pendant que Yves Saint Laurent fait défiler des femmes en pantalon. Cette décennie, bercé par l’arrivée du rock’n roll, revisite le traditionnel combo longue robe et voile blanc et ouvre la voie aux mariées qui vont suivre. La mode seventies se balance entre influences, hippies, disco et punk. Ces courants forts de l’époque se traduisent par des robes de caractères avec des robes à crochets, le retour de la couronne de fleurs ou encore un blazer boutonné et une capeline. Le mariage de la princesse Anne vient un peu assagir cette folle décennie, lors de son mariage avec Mark Philips en 1973. Elle porte une robe inspirée du « Tudor style » comme les anglais l’appellent, avec son col montant et ses manches médiévales pour un ensemble à la fois sobre et ainsi, assez contemporain, en comparaison avec d’autres mariages royaux.

Années 80 - Lady Di, la belle Cendrillon 

En 1981, le mariage de Lady Di vêtue d’une robe en taffetas de soie couleur ivoire avec une traîne de sept mètres de long, signée par David et Elizabeth Emanuel, provoque la ruée vers la jupe évasée avec broderies et perles (inspiré des années 50). Ce modèle va faire le bonheur des créateurs de robe de mariées et de certains distributeurs. Certains modèles, très chargés, donnent parfois aux jeunes femmes, souvent issues de milieux populaires, l'impression qu'elles sont les princesses d'un jour (associées au mythe du film Cendrillon). Au début des années 1990, la mode revient peu à peu à plus de sobriété et la couleur fait son grand retour : d'abord quelques touches florales pastels puis les créateurs osent un tissu entièrement coloré (rouge, parme, bleu, etc.). La couleur dans la robe de mariée était il y a quelques décennies réservée (voire imposée) aux femmes ayant « fauté » avant le mariage.

Aujourd’hui - l’influence du glamour célébrité

 

Bien que la robe blanche soit parfois remplacée par un tailleur pantalon, le blanc reste la couleur de choix pour célébrer une union.  La robe Alexander McQueen réalisée par Sarah Burton pour Kate Middleton, et la robe Givenchy conçue par Clare Waight Keller pour Meghan Markle ont immédiatement fait des émules. 

La robe de mariée s’adapte à son temps à son milieu. Mais quelques récents mariages de stars pourraient cependant entraîner une rupture avec la tradition. La robe rose tendre de Reese Witherspoon lors de son mariage en 2011 a boosté les ventes de robes de mariée aux teintes pastel dans certaines boutiques de mariage de renom aux Etats-Unis.

Tandis que sur les podiums, Adut Akech a clôturé le défilé Chanel Haute Couture automne-hiver 2018 avec un tailleur deux pièces en tweed couleur menthe. Près de 180 ans après le mariage de la reine Victoria, l’heure est peut-être venue de redonner un peu de couleur au mariage.

La robe de mariée s’adapte à son temps à son milieu. Mais quelques récents mariages de stars pourraient cependant entraîner une rupture avec la tradition. La robe rose tendre de Reese Witherspoon lors de son mariage en 2011 a boosté les ventes de robes de mariée aux teintes pastel dans certaines boutiques de mariage de renom aux Etats-Unis.

Tandis que sur les podiums, Adut Akech a clôturé le défilé Chanel Haute Couture automne-hiver 2018 avec un tailleur deux pièces en tweed couleur menthe. Près de 180 ans après le mariage de la reine Victoria, l’heure est peut-être venue de redonner un peu de couleur au mariage.

Crédits photos et sources - Wikipédia, Vogue, Marie Claire, Instant Précieux, Zankyou.