Collaborations

COLLABORATION

My Sen x Adélie Métayer

adelie-metayer-bijoux-par-kika-sacre-101

adelie-metayer-bijoux-par-kika-sacre-102

adelie-metayer-bijoux-par-kika-sacre-7

adelie-metayer-bijoux-par-kika-sacre-5

adelie-metayer-par-kika-sacre-3

adelie-metayer-bijoux-par-kika-sacre-2

adelie-metayer-bijoux-par-kika-sacre-6

adelie-metayer-bijoux-par-kika-sacre

Photos : Kika Sacré

Pour la collection 2019 ; “La fille cousue d’or”, nous avions envie de faire une collaboration de bijoux artisanaux. Nous cherchions des créateurs qui travaillent l’or. Quand nous avons rencontré Alix, fondatrice et designer chez MY SEN Paris, la magie a opéré. Alix travaille le laiton de ses mains, le façonne et le fait dorer à l’or fin. Alix et Adélie ont en commun le goût du travail fait-main, les fleurs, et la particularité de créer elles-mêmes leurs collections. Ensemble, elles ont imaginé cette ligne de bijoux autour de la pâquerette.

Voici le portrait de Alix, artisan chez MY SEN Paris.

Quel est ton savoir-faire ?
J'ai appris à travailler le métal lors de mes études aux Arts Décoratifs de Strasbourg.
C'était une approche assez expérimentale, plus que technique.
Maintenant, je travaille beaucoup l'embouti, le martelage, je fais de la découpe au bocfil (une petite scie à métaux), et de la soudure.
 
Où puises-tu ton inspiration ?
La nature est une source d'inspiration inépuisable. J'aime regarder mes plantes pousser !
 
Depuis quand es-tu créatrice de bijoux ?
J'ai monté ma marque en novembre 2015, à la sortie de mes études.
 
Qu'est-ce qui compose ta trousse à outils ?
Des marteaux et un tas, un bocfil (une petite scie à métaux), un dé à emboutir et des bouterolles, beaucoup de pinces et de limes...
 
Ce qui te procure le plus de plaisir dans ton métier ?
La création ! Quand une idée survient, qu'il est urgent de la mettre en forme et de découvrir le résultat.
 
Et le plus difficile ?
Vendre les créations. Penser « commercial » et « financier ». Rationaliser les bijoux pour qu'ils soient vendables.
 
Quelle est ta définition du luxe ?
Le luxe est quelque chose de superflu, de l'ordre du plaisir, mais aussi de la rareté. Concernant un objet, je pense à quelque chose qui aura nécessité du temps, un savoir-faire.
 

Photos : Andrea Bresciani